buy zoloft ambulatory improvement buy clonidine process care buy strattera AIHA Coverage cells buy lexapro Langerhans Conference buy neurontin education buy coumadin coinsurance
buy tetracycline online

En finir avec l’économie-management à l’américaine

À une certaine époque, lorsque je voulais introduire des débats écologiques dans les cours, on me rappelait que les professeurs de management « forment des managers et non des militants de Greenpeace »; on se vexait de ce que je parle de « communication organisationnelle malade » et de « manipulateurs de symboles et de violences symboliques »; ou on détournait de moi (et on continue) des étudiants qui allaient faire leurs mémoires ou thèses sur des sujets comme l’aliénation du travail aggravée par la vogue du management dit de l’excellence, du financiarisme, du productivisme informatisé, ou la critique radicale humaniste de la question environnementale en gestion

(Omar Aktouf, Liber, 2008)

Fondateur du groupe Humanisme et gestion et professeur titulaire à l’école des Hautes Études Commerciales de Montréal, Omar Aktouf n’en n’est pas à sa première publication critique sur le thème de la culture du management d’aujourd’hui.

Après La stratégie de l’autruche (Écosociété, 2002), le voilà qui récidive avec Halte au gâchis : En finir avec l’économie-management à l’américaine (Liber, 2008). Selon lui, la crise économique mondiale d’aujourd’hui n’est rien d’autre que le résultat d’un management déficient qui ne carbure qu’au rendement tout en restant aveugle des conséquences néfastes qui en découle.

M. Aktouf a accepté l’invitation des Publications universitaires et s’est rendu aux studios de CHOQ FM pour réponse à nos questions à propos de son dernier livre. Voici quelques unes des questions qui ont été abordées dans cette entrevue :

  • Les sociétés privées font-elles toujours preuve d’une gestion plus efficace que les sociétés publiques ?
  • Quel devrait être le vrai rôle de l’éducation, même dans les business schools ?
  • Pourquoi dire du néolibéralisme qu’il connaît aujourd’hui un « cuisant échec » ?
  • Est-il raisonnable de laisser les industries s’autoréguler dans le but d’offrir une efficacité accrue ?
  • Quelle est la différence entre le capitalisme financier et le capitalisme industriel ?

Pour écouter cette entrevue, cliquez sur le lecteur ci-dessous.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Vous pouvez également télécharger cette entrevue en format MP3 en cliquant ici.