buy zoloft ambulatory improvement buy clonidine process care buy strattera AIHA Coverage cells buy lexapro Langerhans Conference buy neurontin education buy coumadin coinsurance
buy tetracycline online

Au bout du pétrole, entrevue avec normand Mousseau

jusqu’à présent, le Canada a adopté de son plein gré un rôle de subalterne à l’endroit des américains, prêts à les laisser gérer comme ils le veulent nos ressources fossiles. Avec la crise du pétrole qui pointe à l’horizon, le Canada ne peut pas continuer cette politique de mauviette. (Normand Mousseau, 2008)

Cette semaine, l’équipe des Publications universitaires s’est entretenue avec Normand Mousseau, professeur de physique à l’Université de Montréal. Dans son dernier livre, Au bout du pétrole : tout ce que vous devez savoir sur la crise énergétique (Multimonde, 2008), Normand Mousseau lève le voile sur de nombreux mythes entourant la question de la crise énergétique. Dans cette entrevue, Normand Mousseau répond en détail aux questions suivantes :

  • Pourquoi ne pouvons-nous pas nous fier aux chiffres officiels sur l’état des réserves mondiales de pétrole?
  • Pourquoi est-ce que la voiture électrice ne peut-elle toujours pas être envisagée comme un substitut global au moteur à explosion?
  • Quelle est la différence fondamentale entre les crises pétrolière des années 1970 par rapport à la crise pétrolière d’aujourd’hui?
  • Qu’est-ce que le pic d’Hubbert?
  • Géologiquement, comment se constitue le pétrole dans la géologie?
  • Est-il réaliste de croire qu’on puisse substituer le gaz naturel au pétrole une fois ce dernier disparu?
  • Pourquoi le pétrole entraîne-t-il la Chine à entretenir des relations d’affaires douteuses avec des pays parias?
  • Comment se fait-il que le Canada soit le seul pays exportateur de pétrole au monde qui soit dépourvue de politique énergétique?
  • Pourquoi l’Est du Canada est-il contraint à importer son pétrole d’outre-mer alors qu’une des provinces voisines, l’Alberta, est une des plus grands exportateurs du monde?
  • Comment se fait-il que l’Alberta soit l’État dans le monde qui retire le moins de droits d’exploitations sur son propre pétrole?

Pour écouter l’entrevue, cliquez sur le lien ci-dessous.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Vous pouvez également télécharger l’entrevue en format MP3 en cliquant ici.