buy zoloft ambulatory improvement buy clonidine process care buy strattera AIHA Coverage cells buy lexapro Langerhans Conference buy neurontin education buy coumadin coinsurance
buy tetracycline online

Propaganda (entrevue avec Normand Baillargeon)

Ce qu’il faut retenir c’est d’abord que la propagande revient à enrégimenter l’opinion publique exactement comme une armée enrégimente les corps de ses soldats (Edward Bernays, 1928)

Comment manipuler l’opinion en démocratie. Voilà l’objet d’un livre, Propaganda, écrit en 1928 par Edward Bernays, personnage considéré comme le père de la science des relations publiques. Normand Baillargeon a signé la préface de la première traduction française de ce classique de la propagande.

Écoutez une entrevue avec Normand Baillargeon (professeur des fondements de l’éducation à l’UQAM) dans laquelle il décrit le contexte d’apparition du livre en question. Dans cette entrevue, Normand Baillargeon répond à plusieurs questions intéressantes :

  • comment fabriquer le consentement?
  • comment Bernays a-t-il réagi en apprenant que Goebbels utilisait ses travaux pour élaborer sa propagande antisémite?
  • Bernays est-il le fils idéologique de Machiavel?
  • quel rôle la Première Guerre mondiale a-t-elle eu dans l’histoire étymologique du mot propagande?
  • l’industrie des relations publiques est-elle compatible avec le fonctionnement de la démocratie?
  • qu’est-ce que la Commission Creel?

Dans cette entrevue, il a également été question de la première traduction de Principes de reconstruction sociale (1916) de Bertrand Russell. On peut également écouter M. Baillargeon commenter le dossier qu’il a dirigé sur le thème de l‘Institut Économique De Montréal dans la revue À Bâbord en novembre 2007.

Pour écouter l’entrevue, cliquez sur le lecteur ci-dessous :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Pour télécharger l’entrevue en format MP3, cliquez ici.