buy zoloft ambulatory improvement buy clonidine process care buy strattera AIHA Coverage cells buy lexapro Langerhans Conference buy neurontin education buy coumadin coinsurance
buy tetracycline online

La face cachée des élus (entrevue avec Yves Boisvert)

Les compromis ne sont pas uniquement importants à faire à l’Assemblée nationale, ils sont surtout nécessaires à l’intérieur de leur propre parti. Lorsqu’un nouveau député arrive dans son caucus, il constate rapidement qu’il s’agit d’un « conglomérat de gens de tendances diverses »; il s’agit beaucoup plus « de coalition d’intérêts » que de groupes d’individus aux valeurs homogènes.
(Yves Boisvert, PUQ, 2009)

Yves Boisvert s’intéresse à l’éthique et à la gouvernance depuis longtemps. Professeur à l’ÉNAP et fondateur de la revue Éthique publique en 1999, il a réalisé, dans son dernier livre, une trentaine d’entrevues avec d’anciens députés et ministres québécois dans le de but de savoir « comment les élus conçoivent et articulent la distinction entre ce qui doit être considéré comme des pratiques politiques idéales et ce lui doit être considéré comme des conduites problématiques eu égard l’exercice de leurs fonctions ».

Yves Boisvert a accepté l’invitation des Publications universitaires. Il s’est déplacé aux nouveaux studios de CHOQ FM pour parler de son dernier livre : La face cachée des élus. Engagement, responsabilité et comportement éthique, publié en 2009 aux Presses de l’Université du Québec. Dans cette entrevue, plusieurs questions ont été abordées :

  • Quelle est la différence entre l’éthique et l’éthique appliquée?
  • Est-ce que le cynisme de la population affecte le moral de nos élus?
  • Comment les élus perçoivent-ils la faible crédibilité que les citoyens ont envers eux?
  • Comment les élus définissent-ils l’éthique?
  • Pourquoi les élus défendent-ils les discussions à huis clos entre ministres?
  • Quelle est la différence entre l’éthique et la morale?
  • Les élus du Québec ont-ils un salaire trop élevé?
  • Pourquoi dire qu’en politique, les coups les plus bas viennent toujours des membres de sa propre équipe ?
  • Les dispositifs gouvernementaux qui visent à assurer une conduite éthique de l’appareil gouvernemental (Directeur général des élections, vérificateur général, commissaire au lobbyisme, Conseil du trésor, etc.) sont-ils suffisants et efficaces au Québec?

Pour écouter cette entrevue, cliquez sur le lecteur ci-dessous.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


Vous pouvez également télécharger cette entrevue en cliquant ici.