buy zoloft ambulatory improvement buy clonidine process care buy strattera AIHA Coverage cells buy lexapro Langerhans Conference buy neurontin education buy coumadin coinsurance
buy tetracycline online

Un système de santé à repenser

Dr Fernand Turcotte a été professeur en médecine et praticien pendant de nombreuses années. Depuis dix ans, il se consacre à la traduction de livres qui remettent en question les pratiques médicales en occident. On peut lire ses traductions aux Presses de l’Université Laval.

Libéraux et républicains, aux sources d’un désaccord

Référendums d’initiative populaire, citoyenneté québécoise, charte de la laïcité voilà les points de ruptures entre deux familles de pensées qui se font concurrence depuis le renouveau des débats identitaires dans le Québec du vingt et unième siècle.

Danic Parenteau, auteur du Précis républicains à l’usage des Québécois (éditions FIDES) fait face à Frédéric Bérard, auteur de La fin de l’État de droit? (éditions XYZ), dans un échange de 27 minutes sur ce qui devrait orienter l’avenir de la nation québécoise.

L’armée canadienne : entre discours et réalité

Rencontre entre Isabelle Gusse, professeur au département de science politique de l’UQAM, auteure du livre L’armée canadienne vous parle (PUM, 2013) avec Martin Forgues, ex-militaire et auteur du livre L‘Afghanicide : cette guerre qu’on ne voulait pas gagner (VLB, 2014).

La science à l’épreuve d’elle-même

Sociologue et historien, Yves Gingras est bien connu dans le monde pour ses analyses de l’évolution de la pratique scientifique. Auteur du Que sais-je? sur la sociologie des sciences (PUF, 2013) et de La dérive de l’évaluation de la recherche (Raison d’agir, 2014) le professeur de l’UQAM dévoile les périls (fraudes, erreurs et exagérations) qu’engendre la course aux distinctions dans un milieu qui doit d’abord fonctionner par collaboration.

L’Acadie, genèse d’un peuple

Joseph-Yvon Thériault, acadien et professeur à l’UQAM, retrace dans Évangéline : contes d’Amérique (Québec-Amérique, 2013) le rôle fondateur qu’a joué le célèbre poème de Longfellow sur la construction identitaire acadienne.

La conquête de la Nouvelle-France

Revisitez la conquête de la Nouvelle-France dans une entrevue avec Denis Vaugeois, éditeur chez Septentrion et autrefois et ministre de la Culture sous René Lévesque, au sujet des deux tomes de Vivre la Conquête (Septentrion, 2013, 2014).

Anorexie, la mort au centre de l’assiette

Fondateur de la section de médecine de l’adolescence à l’hôpital Sainte-Justine, Dr Jean Wilkins est le premier spécialiste de l’anorexie chez les adolescents dans toute la francophonie. Dans Adolescentes anorexiques. Plaidoyer pour une approche clinique humaine (PUM, 2012), Jean Wilkins condense 35 ans d’expérience avec ces jeunes qui préfèrent parfois la mort à la nourriture. Pour lui, l’anorexie découle d’un trouble du développement identitaire. C’est pourquoi il a développé, avec le temps, une approche anti-autoritaire fondée sur la confiance et l’accompagnement plutôt que sur le contrôle et la morale.

Les Hurons-Wendats : la quasi-disparition d’un peuple

Décimés par les épidémies amenées par les Européens, humiliés et exilés après la défaite finale qui fit disparaître la Huronie de la carte en 1650 et pratiquement aspirés par l’assimilation et l’industrialisation du XIXe siècle, les Hurons-Wendats ont vécu quatre siècles de tragédies. Dans son ouvrage Les Wendats du Québec. Territoire, économie et identité, 1650-1930 (Éditions GID, 2013), Alain Beaulieu, professeur d’histoire amérindienne à l’UQAM, a voulu faire connaître l’histoire de ce peuple qui a survécu à l’extinction.

Les prisonniers politiques au Québec

Pour Jean-Philippe Warren, l’histoire du Canada français n’est pas un long fleuve tranquille. Le mouton, qui fut pendant longtemps l’animal emblématique des Québécois, représente assez mal notre réalité historique, car les bombes, les terroristes, les rebelles et leurs armes ont souvent bousculé la trajectoire politique du Québec. Dans Histoire des prisonniers politiques au Québec (VLB, 2013), le professeur de sociologie à l’Université Concordia réunit les crimes politiques québécois les plus marquants et les procès d’État qui les ont suivis.

Démocratie : histoire d’un malentendu

Pour Francis Dupuis-Déri, la démocratie n’est pas celle que l’on croit et son histoire est encore plus méconnue. Détestée et ridiculisée pendant des siècles, la démocratie était vue comme le pire des régimes pendant des générations en Occident. Dans Démocratie. Histoire politique d’un mot (Lux éditeur, 2013), le professeur au Département de science politique de l’UQAM conclut avec fracas : le Canada n’est pas une démocratie et ne l’a jamais été.

Avortement et contraception pendant la Grande noirceur

Suzanne Marchand est ethnologue et muséologue. Elle a passé 10 ans de sa vie dans les archives pour tout savoir sur une époque où la contraception était un délit et l’avortement, un crime. Constamment moralisées par les autorités cléricales, les Québécoises d’avant la Révolution tranquille devaient savoir redoubler d’astuces pour résister aux impératifs religieux qui tentaient de s’approprier leur corps. C’est ce qu’on peut lire dans son livre Partir pour la famille : fécondité, grossesse et accouchement au Québec, 1900 à 1950 (Septentrion, 2012).

Dans les rouages du Parti libéral

Fondateur de l’Association québécoise d’histoire politique, Michel Lévesque étudie depuis une vingtaine d’années l’histoire de la plus ancienne formation politique au Québec : le Parti libéral. Dans son livre Histoire du Parti libéral au Québec. La nébuleuse politique. 1867-1960 (Septentrion, 2013), Michel Lévesque lève le voile sur les finances occultes du doyen des partis qui a dominé l’histoire politique du XXe siècle au Québec.